A écouter si vous n'aimez pas lire

Linkedin est-il un réseau social pour les marketeurs de réseau ? Peut-on promouvoir le MLM et espérer parrainer de futurs partenaires d’affaires ?

Y parvenez-vous ? Dites-le moi en commentaires.

Ce qui marche sur Facebook peut-il se transposer dans Linkedin ? Un réseau social professionnel obéit-il aux mêmes codes de communication qu’Instagram ?

Disons-le vite. Sur Linkedin, beaucoup de marketeurs de réseau ont du mal à se frayer un chemin. Ils ont l’impression désagréable de se heurter à un mur.

Comment est-il possible que de soi-disants professionnels ne répondent à aucun de vos messages ?

Linkedin est un espace où les membres cherchent des solutions professionnelles; est-il normal que vous ne parrainiez pas davantage que sur Facebook ? Ou bien à l’évidence vous n’avez pas les clefs qui ouvrent les portes du château.

Dans cet article, je vous donne les manettes, les règles du jeu et vos chances de succès.

Avant d’aller plus loin, aimeriez-vous découvrir une stratégie de prospection 100 % TURBO

Linkedin en chiffres.

Rappelons quelques chiffres qui décrivent à quoi nous avons affaire.
Dans le monde, Linkedin est un social média qui représente :

  • 660 millions de membres (2019).
  • 200 pays implantés.

En France, Linkedin affiche :

  • 19 millions de personnes dont 13,5 millions de visites uniques par mois.

La plateforme est sans hésitation dynamique, si l’on compare le nombre de visiteurs uniques à celui du total des membres inscrits. La population active ayant un emploi en France représente 26 millions de personnes. Par conséquent, plus d’une personne sur deux est membre de Linkedin.

Linkedin est l’espace de prédilection des acteurs du B to B (business to business) :

  • 94 % des professionnels qui vendent en Btob sont présents sur Linkedin.
  • 50 % des acheteurs en Btob consultent Linkedin avant de prendre une décision d’achat.

À noter que 41 % des millionnaires utilisent Linkedin.

Près d'un millionnaire sur deux utilisent LINKEDIN.

À noter

Pour info

Liant et lien en MLM.

 

Pour rester dans le contexte du lien social professionnel, c’est intéressant de noter la problématique générale du parrainage en MLM.

 

Il est en effet coutumier qu’on vous dise de « creuser » dans votre relationnel proche.

 

L’idée derrière cette recommandation est qu’il est plus facile d’approcher des personnes qui ont confiance en vous.

 

Que vous soyez pour ou contre cette approche, le fait est que la relation humaine basée sur la sécurité que celle-ci vous inspire facilite grandement les choses. C’en est même le facteur principal du succès. Dans notre métier, on n’arrête pas d’en parler, les contacts chauds ont le potentiel d’accélérer le bolide que représente votre marque MLM.


En fait, ce type de contact n’est pas inhérent au marketing de réseau ou aux sociétés qui se distribuent en MLM.
Depuis toujours et dans le monde des affaires, les réseaux jouent un rôle central. Le tout est de savoir installer des relations bienveillantes, amicales et tournées vers l’intérêt mutuel.


Je ne sais plus qui disait « les riches construisent des réseaux, les autres cherchent un travail ».

Il s’ensuit que l’art de mettre du liant dans vos connexions sur Linkedin va s’avérer décisif.

 

Mettre du liant veut dire faire ami-ami avec les gens, pour le dire simplement. Installer une relation humaine repose sur des connaissances basiques de la psychologie.

 

La lecture de « Comment se faire des amis » de Dale Carnegie est un excellent point de départ. Vous allez donc vous apercevoir que la communication « spamotique » (envoyer des spams en mode hystérique), ça ne marche pas.

 

Mais qu’est-ce qui marche ?

L'art de mettre du liant dans vos connexions sur Linkedin va s'avérer décisif !

CONSEIL

PRATIQUE

Par où commencer sur Linkedin ?

 

En effet, qu’est-ce qui marche ?

 

C’est utile de vous interroger sur les raisons qui vous poussent à communiquer sur Linkedin.

 

Vous sentez-vous en affinité avec d’autres professionnels que vous-même ? Êtes-vous à l’aise dans une discussion entre pros ? Pensez-vous que c’est plus direct : droit au but ! Ou bien voulez-vous essayé Linkedin un peu par dépit, Facebook ne donnant pas grand chose ?

 

Dans ce dernier cas, n’allez-vous pas transporter vos problèmes (sur Facebook) chez Linkedin ? Je prends un exemple. Si votre difficulté est le manque de constance, vous ne la résoudrez pas en changeant de plateforme. Et puisque l’occasion m’est donnée de vous parler de cela, le manque de constance est assez souvent lié au manque de vision. Avez-vous une vision claire de vos buts ?

 

Les utilisateurs de Linkedin, contrairement à Facebook, ne se connectent pas pour partager des blagues ou pour se divertir. Si vous distraire et vous amuser sont un critère de choix d’une plateforme, Linkedin ne va pas vous convenir.

 

Voici néanmoins quelques bonnes raisons de vous intéresser à Linkedin.

  1. 1
    Une première bonne raison de vous intéresser à Linkedin tient dans l’élaboration de votre profil. C’est en effet une excellente carte de visite. On y reviendra plus bas. 
  2. 2
    Une seconde bonne raison tient dans le pouvoir d’achat des utilisateurs de Linkedin. Beaucoup procèdent à des achats au nom de leur entreprise. Près d’un utilisateur sur deux est un décideur.
  3. 3
    Une troisième bonne raison, si vous avez un blog, est que les utilisateurs de Linkedin cliquent plus facilement sur un lien qui les dirigent vers un site extérieur. Plus facilement que sur n’importe quelle autre plateforme. Linkedin est donc pourvoyeur de trafic pour votre site internet.
  4. 4
    Une quatrième bonne raison est que Linkedin est excellent pour networker. À savoir pour rencontrer des gens dans la vie réelle. J’ai parrainé beaucoup de personnes, juste dans le cadre de réseauter en milieu professionnel. Une stratégie peut être par conséquent de viser uniquement les entretiens informels, sans chercher à abattre son jeu qui consiste à proposer un business. Vous attendez le bon moment pour cela. Cela étant, dans une période de confinement sanitaire, cette bonne raison n’en est plus une.

Networker est une stratégie parmi d’autres. Nous en envisagerons des totalement différentes.

 

Mais sur Linkedin, rien n’est possible sans un profil attractif. Comme dans un club privé, il faut montrer patte blanche. Entendez par là qu’il est nécessaire de prouver son identité professionnelle, de montrer des qualités humaines, des compétences et des signes d’utilité à la communauté des linkediniens.

 

Voyons cela dans les détails.

 

 

Comment bâtir un profil magnétique ?

 

Un profil est d’autant plus intéressant qu’il est entièrement rempli. Il faut donc exclure les trous ou les parties manquantes, c’est-à-dire non renseignées.

 

Cela dit, la plupart des profils ressemblent à des CV, ce qui étouffe toute possibilité de sortir du lot. Une recommandation est donc de ne pas suivre la structure proposée par Linkedin pour remplir le formulaire du profil.

 

Par exemple, dans le champ où il vous demandé d’indiquer le poste que vous occupez ou votre fonction (entrepreneur, assistante, commercial, etc.), vous indiquerez plutôt votre proposition de valeur. Je vous en parle plus bas.

 

Par ailleurs, les visiteurs ne prennent pas le temps d’éplucher votre profil. Ils le scannent.

 

D’un seul coup d’oeil, ils essaient de se faire une idée. On n’est vraiment pas grand-chose ! À peine de quoi mériter le regard hautain d’un type qui se fout de vous. Bon ! J’arrête là !

 

Pour gérer au mieux cette tentation (naturelle) de lire en diagonale votre profil, il va falloir impacter le lecteur. Et donc, un profil Linkedin se construit comme une page de vente, ce que peu de gens font. Des compétences en copywriting seront les bienvenues.

 

Ce qui nous amène à cette interrogation cruciale. Pour qui écrivons-nous ? À qui votre profil s’adresse-t-il ?

 

S’agissant du marketeur de réseau que vous êtes, soit vous souhaitez attirer l’attention des confrères et consoeurs (en MLM), soit vous vous adressez à des personnes éloignées du MLM.

 

L’erreur courante est de vouloir communiquer dans toutes les directions. Du coup, ça ne parle à personne. Vous devez faire un choix : voulez-vous attirer des marketeurs de réseau ou les autres ?

Profil Linkedin MLM


À la place du poste que j'occupe j'indique que "j'aide les marketeurs...", la proposition

de valeur.

 

Votre profil se compose d’une série de rubriques :  la bannière, votre photo, l’intitulé qui vous définit, l’énoncé de votre positionnement, la catégorie « infos », votre parcours professionnel, les compétences, les recommandations, les réalisations…

 

 

Une bannière pour capter l’attention.

 


Si vous prenez le temps de visiter des profils, vous constaterez que beaucoup n’ont pas de bannière. Quel dommage !

 

Une bannière permet de communiquer de l’information utile que tous les visiteurs voient en premier. C’est donc un emplacement stratégique.

Au cas où, une bannière se construit sur cette application en grande partie gratuite : canva.com

 

Voici quelques exemples commentés.

Profil d Anne Geisler


Une bannière qui propose un MLM sans le dire. Remarquez la proposition de valeur d'Anne


 

Vous pouvez importer une bannière en cliquant sur le crayon.

Une photo de vous et non de votre chat.

L’absence de photo est un défaut absolu, rédhibitoire comme disent les littéraires. Cela symbolise que vous vous cachez ou que vous n’êtes pas engagé sur cette plateforme.
Pour autant, n’importe quelle photo peut ne pas convenir non plus.

 

Contrairement à Facebook, sur Linkedin mieux vaut être classique. Comme sur un CV, votre photo doit vous montrer souriant, le haut du buste apparent.

Voici quelques exemples commentés

Profil de Julien

La photo est parfaite. La bannière cible bien un public précis. Mais je n'aurais pas écris ce titre.

 

Le titre qui en jette.

 


Ici nous abordons une clef de l’attractivité d’un profil. Si vous examinez bien les profils en général, vous vous apercevez que les gens parlent beaucoup d’eux-mêmes plutôt que de leurs visiteurs. Une règle de communication efficace est d’évoquer d’emblée l’intérêt qu’un lecteur peut trouver chez vous. Il est judicieux de montrer rapidement les solutions que vous proposez. C’est la proposition de valeur dont je parle.

Profil de Françoise

"Travailler autrement, c'est possible", une proposition de valeur intéressante mais
qui gagnerait à préciser la cible


Une proposition de valeur qui interpelle


Un avantage de cette approche est que vous vous démarquez dans les tableaux récapitulatifs des profils. La plupart se présentent en effet sous le jour du poste qu’ils occupent. Et si trop de monde affichent le même poste, on ne voit pas comment les distinguer. Quand quelqu’un annonce « consultant », à l’image de beaucoup d’autres, nous avons envie de dire : et alors ?

Quand un utilisateur mène des recherches il atterrit sur des tableaux récapitulatifs qui ressemblent à la capture d’image ci-dessus. Tout le monde indique dans le titre le poste occupé. Ce qui est somme toute normal.

 

Mais dès que quelqu’un ajoute une proposition de valeur, il se détache du lot, comme dans le tableau ci-dessous.

Le bénéfice + la cible étant précisés, les gens concernés "matchent" avec le profil de Yan.


Le champ « infos », pour aller plus loin.

 

Le visiteur de votre profil ira dans cette rubrique si déjà ce qui précède lui a plu. Entendez par là qu’il y a peut-être et selon lui une possibilité de ressource utile.

 

Vous remarquez que cette rubrique se scinde en deux : une partie visible, composée de 3 lignes et une partie cachée qu’on ouvre en cliquant sur « voir plus ».

 

Ces trois première lignes sont stratégiques. Car bien rédigées, elles incitent fortement à en voir davantage, et donc à cliquer sur « voir plus ».
Or cette seconde partie est le coeur de votre profil. C’est là que tout se décide : accepter votre demande de connexion, ou vous-même en recevoir une.

 

Restons sur nos 3 lignes stratégiques.


Je l’ai déjà dit, il faut concevoir votre profil comme une page de vente. Et nous sommes bien d’accord que ce présent article s’adresse à des marketeurs de réseau.

 

Par conséquent, vous indiquerez à nouveau votre proposition de valeur. Cela pourrait suivre ce schéma : [à qui je m’adresse] + [quel bénéfice je propose] + [appel à l’action : inscription, ou téléphone, ou lien Messenger, etc.]

 

Ouvrons le chakra « voir plus » (lol).


Votre lecteur clique sur « voir plus ». Comme quand on entre dans un espace inconnu, la première impression va compter. Dans ce champ, la plupart font cette erreur de raconter leur vie professionnelle et parfois avec force détails. Ils publient un gros pavé indigeste qui n’intéresse personne oui presque, parce que trop égocentré.

 

Si vous souhaitez communiquer à propos de votre parcours, résumez-le. Pour ce faire, soyez concis et factuel. Il est parfaitement possible de résumer trente ans d’expérience en 6 lignes.

 

Le visiteur de votre profil, souvenez-vous en, a tendance à scanner plutôt que lire une page web. Il va falloir respecter quelques règles rédactionnelles.

 

La première d’entre elles est de suivre une trame. Certains parlent de structures pour décrire l’ordre sous-jacent d’un texte qui percute. Et il faut bien le dire, tous les marketeurs ont leurs préférences, car ces structures intimes foisonnent.

 

Je ne vous en recommanderais pas une plutôt qu’une autre. Notez seulement que sur mon profil j’ai fait le choix du schéma suivant : [mon expertise] + [mon pourquoi] + [mon comment] + [mon parcours en résumé].

 

Enfin, pensez aux mots clés avec lesquels vous aimeriez qu’on vous trouve et donc indiquez-les avec des #.

Rubrique infos : mettez des émoticones et un appel à l'action


Notez que la cible est définie


Dans cet exemple, le résumé du parcours professionnel est factuel (chiffres, références,...)


Autres rubriques.


Le déroulement de votre expérience professionnelle, votre formation, vos compétences, les recommandations, vos réalisations, et vos centres d’intérêt sont autant de rubriques qui restent à compléter. Une des plus stratégiques parmi celles-ci porte sur les recommandations.

 

Ces témoignages véhiculent une authenticité irremplaçable sur qui vous êtes. Plus vous en fournissez, mieux c’est.

Les recommandations commentées donnent du crédit à votre profil Linkedin.

CONSEIL

PRATIQUE

Vous pouvez demander des recommandations qu'à des contacts de votre réseau.

La rédaction et la structuration de votre profil construisent une image assez nette de votre identité professionnelle. Or dès que vous approchez quelqu’un sur Linkedin, vous avez toutes les chances qu’il aille jeter un oeil sur votre profil. Sauf si votre message est sans valeur. Justement, parlons-en.

 

 

Communiquer pour prospecter

 

Une fois le profil construit, reste à savoir comment obtenir in fine un prospect au téléphone.


Il y a beaucoup à dire, et commençons par signaler une règle fondamentale.

 

Sur Linkedin, la relation est en mode B2B. N’allez pas proposer des produits de consommation courants, une cure détox, un programme minceur, un appareil anti-rides, un dentifrice ou que sais-je.


Votre proposition doit clairement contribuer au développement professionnel de vos interlocuteurs.

 

Je le redis, dès qu’il y a « MLM » dans votre profil, vous vous coupez de tous ceux qui ne le pratiquent pas. Soit parce qu’ils rejettent ce modèle économique, soit qu’ils ne le comprennent pas. Ne vendez pas non plus le business model du MLM, excepté si vous vous adressez à des marketeurs de réseau, quoique vous n’ayez pas besoin de le leur vendre.

 

Pour communiquer avec des résultats, ma recommandation est de cibler exclusivement les indépendants. Oubliez les salariés. Pour exercer notre métier, la fibre entrepreneuriale est requise.

 

Une idée de proposition de valeur, envoyée à des indépendants, est de leur proposer une solution de diversification de leur chiffre d’affaires.

 

Ensuite, plus vite vous parlerez au téléphone (ou sur zoom) avec un prospect, plus vous serez dans le vrai. Comme sur Facebook, convaincre vos prospects-business par messagerie interposée ne donne rien. Il faut vous débrouiller pour que ces derniers acceptent un RDV téléphonique. (À l’inverse, avec des prospects-produit, et sur Messenger, il est possible de vendre sans se parler au téléphone).

 

Plusieurs chemins existent qui mènent à des entretiens de vive voix. Avant de vous en présenter quelqu’uns, des précautions s’imposent.

 

Je vais paraître vieux jeu, dans un espace professionnel les règles de savoir-vivre jouent un rôle essentiel. Quand il m’arrive de croiser une personne se plaindre de Viadeo, Linkedin, Xing et de les taxer d’arnaques, je note chez elle comme par hasard un manque d’éducation. Ce n’est évidemment pas de sa faute, si personne ne lui a appris les bonnes manières.

 

Votre communication est en effet influencée et colorée par votre connaissance des usages : codes vestimentaires, règles de courtoisie, comportement réservé, écoute active, etc. Or ces bonnes manières ne sont jamais autre chose que des marques subtiles de respect. Et nous y sommes tous sensibles (du moins je l’espère).

 

Je vous renvoie à l’excellent blog :
https://apprendre-les-bonnes-manieres.com/

 

Autre précaution, autre bouée de secours.


Évitez les textes copiés/collés à l’identique, quelque soit celui ou celle à qui vous les envoyez. Car les algorithmes de Linkedin s’en aperçoivent et vous assimilent à un spammeur. Dans ce cas, vous connaissez la suite.

 

Quant aux logiciels d’automatisation, ils ne sont en odeur de sainteté par aucune plate-formes qui mettent d’ailleurs des moyens pour les repérer. Vous savez à quoi vous en tenir…

Sur les réseaux sociaux, dont Linkedin, la relation unique et individualisée est fortement encouragée.

 

 

Où chercher des contacts ?


Allez en haut à gauche, une barre de recherche apparaît. Linkedin a donc son moteur de recherche. 

Une série d'onglets s'affiche, choisissez "Personnes"


En choisissant "Lieux", vous pouvez prospecter en local.


La voie pro-active.


Une première technique est d’approcher des personnes en demandant une mise en relation. En B to B, un rien vous fait passer pour un vendeur d’aspirateur. Il faut donc optimiser la relation en y allant par étapes.

 

Voici 8 étapes à suivre.

 

Étape 0 : choisissez un profil qui publie des posts. Commentez-les. Laissez passer au moins une semaine.

 

Etape 1 : envoyez une demande de connexion, accompagnée d’un petit mot d’accompagnement, lequel ne contient aucune proposition business.

 

Étape 2 : attendre l’acceptation de l’étape précédente. Oubliez tous ceux qui n’y ont pas répondu.

 

Étape 3 : la demande acceptée, marquez le coup en envoyant un petit mot gentil, juste cela.

 

Étape 4 : continuez de suivre ce contact, en laissant par exemple des commentaires en dessous de ses posts.

 

Étape 5 : trouvez-vous une ressource gratuite en lien avec votre business (e-book, vidéo (hors présentation d’affaires), audio…). Cette ressource assemble idéalement du contenu éducatif ou de formation. Demandez à votre contact si cela lui ferait plaisir de la recevoir. Surtout ne le lui transmettez pas avec un lien cliquable si il ne l’a pas demandé (souvenez-vous des règles de savoir-vivre).

 

Étape 6 : par la suite, envoyez un message où vous posez une question principale et attendez la réponse. Serait-il ouvert à diversifier son chiffre d’affaires, sans rien changer à ce qu’il fait déjà ? Vous n’en êtes pas encore à dire de quoi il s’agit.

 

Étape 7 : des échanges suivront et c’est là qu’il faut vite en arriver à se parler au téléphone. En fait, à toutes les questions de votre interlocuteur, répondez-lui qu’il serait plus opportun d’avoir une discussion téléphonique.

La voie moissonneuse.


Il est possible de collecter directement des contacts. Suivre 5 étapes. Etape 0 : allez dans la barre de recherche. Étape 1 : cliquez sur « Personnes ». Étape 2 : cliquez sur « Lieux », et choisissez un secteur géographique, de préférence celui où vous résidez. Étape 3 : choisissez un profil en fonction des critères vus plus haut. Puis cliquez sur connecter. Étape 4 : écrivez un petit mot d’accompagnement (jamais le même).


Avec cette approche, surveillez votre taux d’acceptation qui ne doit pas être inférieur à 30 %.

 

 

La voie réflexe.

 

Une personne visite votre profil, Linkedin vous indique de qui il s’agit. Vous n’êtes déjà plus un inconnu quand vous lui envoyez une demande de connexion (à condition de le faire vite).

 

Cette fonctionnalité existe avec un compte Premium (payant). Où trouver ces informations ? Rendez-vous sur votre Profil, et en scrollant vous tombez sur « Votre tableau de bord ».

 

 

La voie passive.

 

L’idée est de s’arranger pour recevoir des demandes de connexion, des propositions, des messages. Car ainsi, vous pouvez d’emblée proposer un entretien de vive voix.

 

C’est assez clair que la plupart ne se sentiront pas concernés par votre business. Mais notez bien : la plupart ! Autrement dit, avec une minorité de personnes tout sera possible, en tous cas à court terme.

 

A long terme, tous vos contacts téléphoniques sont de potentiels partenaires d’affaires; à condition de les suivre au long cours. De la sorte vous pouvez mettre en « couveuse » des centaines de contacts. Je parle de cette technique de lead nurturing sur Facebook en suivant ce lien.

 

Or donc, comment fait-on ? Réponse : en étant présent dans le fil d’actualité des gens. Il faut donc liker, commenter et publier, tout simplement. Et ce, tous les jours.

 

 

La voie cachée.

 

Linkedin propose une fonctionnalité qui permet d’envoyer des e-mails en masse. C’est une façon dissimulée de spammer les gens, mais c’est Linkedin qui s’en charge. De quoi s’agit-il ?

 

Linkedin ouvre votre messagerie personnelle, cherche les e-mails en Gmail, Yahoo ou Outlook. Puis envoie une invitation de votre part à rejoindre votre réseau à tous ces contacts. Si vous êtes comme moi qui archive des tonnes de messages, cela peut représenter des dizaines de milliers d’adresses.

Cette fonctionnalité est accessible en cliquant sur "Réseau".


La voie de la visibilité augmentée.


Comment développer votre visibilité ? En publiant du contenu engageant. Vous êtes alors dans les logiques de l’inbound marketing.

 

Comme sur Facebook, un statut est testé (par Linkedin) avant d’être diffusé plus largement ou pas. Linkedin vérifie en effet le nombre d’interactions, leur qualité, le respect des critères de la plateforme.


Il est utile de savoir structurer ses posts pour générer plus d’engagement. Je vous recommande la lecture de cet excellent article.

 

Pourquoi pas user de ruses de sioux pour créer de l’engagement ?


a) Un exemple bateau, mais qui marche, est d’offrir une ressource, un bonus, un cadeau, un replay, un échantillon, un bilan gratuit, un quizz en échange d’un commentaire.

 

 


b) Autre exemple à suivre, il s’agit de publier du contenu orienté « résultats ». Les gens vous lisent si et seulement si ça leur rapporte quelque chose. Pour vous y aider, utiliser un vocabulaire synonymique du mot résultat.

J'utilise tous les jours synonymo.fr


c) Une précaution à prendre est d’éviter les liens cliquables dans le statut. Linkedin, comme Facebook, n’apprécient pas qu’on incite les utilisateurs à sortir de la plateforme.

 

d) Faire voter les utilisateurs est aussi une astuce de création d’engagement.

 

E) relayer du contenu que vous n’avez pas crée (curation) reste une bonne idée, à condition 1) de l’accompagner d’un commentaire de votre part et 2) qu’il soit en relation avec votre business, votre proposition de valeur ou votre secteur.

 

F) une difficulté fréquente est de ne pas savoir quoi dire (ou écrire). Utilisez une trame vous guidera dans ce sens. J’utilise quant à moi la structure suivante : Accroche, Annonce, Accroc, Ânerie, Anecdote, Acquisition, Aperçu, Approbation, Appel à l’action.


En gros, cela signifie que :

 

  1. (Accroche) vous débutez votre post avec une courte phrase qui retient l’attention;
  2. (Annonce) vous indiquez le bénéfice du post.
  3. (Accroc) vous exposez un problème très précis auquel ce post s’attaque.
  4. (Ânerie) vous pointez une croyance limitante ou une façon de penser erronée.
  5. (Anecdote) vous racontez une histoire vraie en lien avec cette difficulté.
  6. (Acquisition) vous proposez une solution.
  7. (Aperçu) vous montrez un exemple concret.
  8. (Approbation) vous questionnez la qualité d’engagement de votre lecteur. Quelle décision va-t-il prendre ?
  9. (Appel à l’action) vous demandez de passer à l’action : inscription, rendez-vous, réponse en commentaire, etc.

Tout à fait au début de cet article, le bloc « 100 % TURBO » reprend exactement cette trame.

 

La voie « mailée ».


Une fonctionnalité est de pouvoir récupérer les e-mails de vos contacts (pour l’instant).

 

Cela vous ouvre à des opérations d’emailing. Cela étant, attention à ne pas faire n’importe quoi.

 

Voici 5 étapes d’une bonne pratique :

 

Etape 0 : cliquer sur l’onglet « réseau », puis « relations », puis sur « Gérer les contacts importés et synchronisés » et enfin sur « exporter les contacts »

 

Etape 1 : utilisez un auto-répondeur automatique (aweber, SGautorépondeur, Getresponse, etc.). Importez-y votre fichier Linkedin ou reformatez celui-ci si besoin.

 

Etape 2 : le premier mail doit offrir une ressource plutôt que « vendre » un business. En même temps, demandez explicitement à votre contact de se désabonner s’il trouve ce message incongru ou malvenu. Vous aurez des personnes qui se désinscriront et c’est tant mieux.

 

Étape 3 : le lendemain, envoyez le même message à ceux qui ne l’ont pas ouvert.

 

Etape 4 : envoyez des emails avec du contenu de valeur qui se concluent avec un appel à l’action (proposition d’échange téléphonique, inscription, concours, etc.)

La voie tracée.

 

On parle beaucoup, avec raison, d’automation. Une application que j’utilise et qui concourt à une recherche d’automatisation de ma prospection est Calendly. Les personnes curieuses ou intéressées par ce que je propose prennent rendez-vous sur Calendly qui est directement relié à mon agenda.

 

Quand quelqu’un fixe un rendez-vous, il apparaît immédiatement sur mon agenda et je suis notifié de cela. 

 

L’idée principale est de « sortir » de Linkedin vos prises de contact. Soit qu’il y a un échange téléphonique, soit qu’ils s’inscrivent à une newsletter, soit vous les rencontrez physiquement. 

 

Dès que ces contacts sont concrétisés, n’oubliez pas de les fidéliser. Inspirez-vous des techniques de fidélisation pour avoir un bon suivi. Trouver de nouveaux clients ou de futurs partenaires d’affaires, cela se passe souvent dans un vivier de gens qui vous connaissent.

Pour aller plus loin.

 

Me croiriez-vous si je vous dit que nous avons fait que survoler le sujet. Linkedin recèle des trésors de possibilités qui en font le réseau social professionnel du moment. 

 

La stratégie marketing diffère selon la personne que vous êtes, les leviers que vous souhaitez exploiter, si vous avez ou non un site web et les clients potentiels que vous recherchez.

 

Vous pouvez parfaitement vous débrouiller seul.e. Ou vous laisser accompagner, afin d’avoir un regard pertinent.

 

Vous avez le choix en effet de gagner un temps fou grâce à un coaching d’implémentation

 

Je vous recommande de suivre une formation en vidéos, accompagnée de ce coaching individualisé. Suivez ce lien pour tout savoir.

Allez plus loin avec Linkedin

Cliquez sur le bouton ci-dessous, pour en savoir encore plus

Secrets d'Affiliation combinés à votre MLM

À quelle adresse vous envoyer ce guide GRATUIT:

7 raisons de fuir le blogging en MLM…
Recrutement MLM : 7 articles utiles de 7 blogueurs Pros
4 principes moteurs de la prospection 4.0
10 000 € / mois en MLM : tout savoir.
Mes 8 conseils pour trouver des prospects grâce à une équipe de fous

A propos de l'auteur JeanPhi de Parrainage Magnetique


20 ans de pratiques dans l'enseignement supérieur, la formation d'adultes et le coaching. 10 années d'expériences en marketing relationnel et 5 ans de web marketing. Et toujours dans le marketing de réseau...

  • Merci Laetitia
    J’ai parrainé beaucoup de monde grâce à un autre réseau social professionnel (Viadeo). Mais Linkedin reste aujourd’hui celui sur lequel il faut être.

  • Laetitia dit :

    TOP article !
    tout est dit – bravo 😉

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    GRATUIT!

    5 sources de contacts AUTOMATISÉES!

    Votre première formation est 100% gratuite. Cliquez ci-dessous

    >