Deviens doué(e) en attraction de prospects MLM

Sers-toi des conseils quotidiens d'une business class par e-mail, en parcourant chaque jour Pouvoir d'Attraction. 

Entrez votre e-mail principal et votre prénom et cliquez sur le bouton JE M'INSCRIS GRATUITEMENT À CES CONSEILS QUOTIDIENS

Découvrez les anciens e-mails de Pouvoir d'Attraction.

Âmes sensibles s'abstenir.

21 décembre 18 - ne plus jamais avoir à supplier tes prospects : la solution.

Par Jean-Phi Sportich - Pouvoir d'Attraction

Il m’aura fallu des années pour apprendre cette leçon.

Ne jamais se rendre au domicile d’un inconnu pour lui déballer une présentation d’affaires.



A-t-on jamais vu un employeur aller chez un candidat pour un entretien d’embauche ?


Vois l’embrouille !

Tu réponds à une annonce d’offre d’emploi.

Au téléphone, le patron te propose un rdv chez toi.

Tu le reçois dans ta cuisine. Puis, il te balance des tartines d’avantages à venir bosser avec lui.



Et bien sûr, tu dois raquer pour entrer dans sa boîte.

Vois-tu le côté un peu chtarbé ? Ou perçu comme tel ?



Durant des années, c’est ce que pourtant je fis. Je fixais les rdv chez les gens, voire sur leur lieu de travail. Bzzzzzzzzzzz ! (bruitage de buzzer)



Il faut donc procéder ainsi.



Rencontre les gens sur un terrain neutre. C’est à eux de démontrer qu’ils ont au moins la motivation de se déplacer.



Privilégie les salons feutrés d’un grand hôtel. Exclue la terrasse d’un troquet : trop exposé aux pollutions sonores.



Un entretien sur zoom est tout aussi adéquat. À condition de soigner les détails : pas d’arrière-plan pourri, pas de tenue vestimentaire limite et pas d’improvisation. Tu suis une trame.



Avec le temps, j’ai compris que nous ne sommes pas des recruteurs. Mais des sélectionneurs. Ça change tout.



Avant de dérouler une présentation d’affaires, conduis des entretiens de qualification. J’en ai déjà parlé dans mes mails. Sans doute que j’y reviendrai plus tard.



Une variante est de donner des rendez-vous chez toi. À condition là aussi que les conditions s’y prêtent.



Si tu as une chouette maison et qu’elle donne envie d’y aller boire un café, tu détiens un ingrédient-clef : la convivialité.



Je connais des leaders qui ont transformé leur maison en machine à parrainages. Ça se réfléchit et cela pourrait faire l’objet d’une formation à part entière.



Mais peut-être que tu en es pas là.

Peut-être que tu as d’autres préoccupations.

C’est tout simple,  entre dans le Club privé des parraineurs qui déchirent : 

http://lesclefsdusucces.fr/le-club-prive-des-parraineurs-qui-dechirent


Bisous

JeanPhi


20 décembre 18 - mes fesses en danger.

Par Jean-Phi Sportich - Pouvoir d'Attraction

À une époque préhistorique, je faisais du porte-à-porte.

J’étais ben jeune !

Un jour, je toque à une porte, un type ouvre, me fait entrer.
Puis referme à double tour, derrière moi. en criant : tu ressors pas !

La mine patibulaire, le grincheux me séquestre.

T’imagines le choc !

Santa Maria Madre de Dios, pourquoi étais-je allé faire du tap tap ce jour-à ?

J’aurais mieux fait de rester au plumard.

C’est là que tu as tellement de questions, que le gros intestin est dévié et se termine au cerveau. Si tu vois ce que je veux dire…

Le type a un plan pourri : prévenir au téléphone son pote, soi-disant de la police.

Il me disait que je perdais rien pour attendre, le temps qu’arrive son compère.



Heureusement, la femme du couillon débarqua.

Quand elle entra dans l’apart, elle comprit tout de suite le manège. Me tira par la manche, et me jeta dehors.


Faut-il en déduire de bannir la prospection directe ? Tous les vendeurs qui en font pourraient t’en raconter des bien pires.

Crois-moi. Il faut le prendre avec le sourire.

La nature humaine est faite d’une telle diversité d’attitudes et de comportements, que c’en est sa richesse.

Nous vivons dans un monde où la vaillance est requise dans à peu près tout.

Le coeur à l’ouvrage, le courage sont sources d’expériences. Et ce n’est pas sans attirer des forces d’opposition : les grincheux, les caractériels et consorts.


J’en ai pas mal croisés dans ma vie. Et j’aurai beaucoup d’autres histoires à te relater.

Au fond, la confrontation nous aide. Cela raffermit tes projets ou ça les tue. Alors, il te faudra un nouveau projet.


J’appelle ça la voie de l’amoureux. Je suis amoureux de mes projets. J’ai toujours besoin d’en avoir un. C’est vital.


Or j’ai passé un paquet d’années à clarifier les projets des autres. Si tu veux mettre de la lumière dans ce que tu fais aujourd’hui, profite ici du Club privé :

http://lesclefsdusucces.fr/le-club-prive-des-parraineurs-qui-dechirent

Bisous

JeanPhi

19 décembre 18 - Pleine conscience et développement commercial.

Par Jean-Phi Sportich - Pouvoir d'Attraction

Aujourd’hui, on va rester sérieux. Quoique… !

L’humour aide à prendre du recul.

Mais bon ! Prenons donc un peu plus de distance.


Neale Donald Walsh, dont je te recommande la lecture de ses livres, nous dit ça : toutes les émotions proviennent de deux pensées dites racines.

2 pensées racines : l’amour et la peur.



Sans doute aussi que toutes nos décisions carburent aux émotions qui les actionnent (ces décisions).



Du coup, soit la peur, soit l’amour se trouvent à l’origine de tes actes.

Réfléchis bien.

Pourquoi fais-tu ce que tu fais, là maintenant, tout de suite ?

Tu vas te donner une réponse qui t’appartient. Mais pourquoi cette réponse plutôt qu’une autre ?

Tu vas alors identifier une réponse derrière la réponse, la seconde différente de la première.



Prenons un exemple.

Tu dois passer un appel pour un suivi de prospect. Pourquoi le fais-tu ?
Tu vas me dire : parce que je dois parrainer du monde.

Ok ! Pourquoi dois-tu parrainer du monde ?
Tu vas me rétorquer : parce que je dois gagner de l’argent.

Pourquoi dois-tu gagner de l’argent ?

Et ainsi de suite. Tu vois l’idée.

Au bout de ce questionnement, peut-être aboutiras-tu à ceci : parce qu’il faut gagner sa vie, sinon c’est la merde.

Dans ce cas, la pensée racine, c’est la peur de manquer.


Oui, et alors ?

La peur, et tout ce qui se fonde sur elle, produisent des tensions, des frictions et des malentendus.

Tu peux réussir, mais au prix d’une phénoménale dépense d’énergie.

Le burn-out vient de là. On lance des actions pour les mauvaises raisons.

Voilà pourquoi j’aide les gens à choisir leur canal de communication préféré.


Pourquoi choisir Facebook, si tu ne t’y sens pas à l’aise ? Parce que ta up-line te dit le faire ? Mauvaise raison !

Pourquoi t’inflige-tu du porte-à-porte, alors que des Lives font des ventes ? Parce que ton sponsor n’y croit pas ? Mauvaise croyance !


C’est vital de choisir le chemin de la joie.

Toi et moi, nous faisons un métier où nous devons absolument nous amuser.


Par exemple, je m’amuse à rédiger ces e-mails. Et c’est une source de revenus et de production de contacts.



Justement je l’enseigne par ici :

http://lesclefsdusucces.fr/le-club-prive-des-parraineurs-qui-dechirent


Bisous

JeanPhi

18 décembre 18 - le sésame "ouvre-toi" de la porte du succès.

Par Jean-Phi Sportich - Pouvoir d'Attraction

« Je n’aimerais pas faire partie d’un club qui m’accepterait comme membre »

Cette citation de Groucho Marx en dit long sur comment on se voit.


Même s’il ne faut pas la prendre au sérieux. Groucho Marx, tu penses!
Peut-être aussi qu’il se voyait comme une personnalité difficile.

Dans Star Wars, Snoke se fait appeler « Suprême leader ». Un intitulé qui me fait bien rire. Au moins lui, il n’a pas de problème d’image de soi.


Quand j’ai débuté en marketing relationnel, nous recevions tous des emails du Corporate. La direction de l’entreprise s’adressait à nous en nous donnant du « Cher leader ».

Cela faisait à peine quelques jours que j’avais démarré. J’ouvrais alors des e-mails qui débutaient par « Cher leader... ».

Cela me semblait incongru. Dérangeant. Mais j’avais un petit sourire en coin.

En même temps, un secret est de travailler à devenir un leader. On ne devient pas un leader parce qu’on gagne plein de tunes. On gagne de l’argent parce qu’on est devenu un leader.

Repousser à plus tard d’en devenir un, c’est faire marche arrière pour ton projet de toucher plus de sous. En tout cas, plus de 2000 € par mois.

Du coup, vous êtes nombreux dans cette contradiction.

« Je veux exploser les compteurs, mais pas question d’en endosser les responsabilités ».

C’est un peu voisin de cette blague de Groucho :
"Le secret de la vie est l’honnêteté (… ) Si vous pouvez feindre cela, vous avez tout gagné".



Le fait est que, lorsque je me suis projeté dans l’idée d’atteindre le sommet, ça m’a donné des ailes.

Mais je reconnais que c’est pas simple d’imaginer le point culminant des qualifications… dans ta poche.

Ça passe aussi par cesser de se comparer à meilleur que soi. Le pire moyen de te juger indigne !
Par cesser de courir après le temps. Après tes prospects qui ne se décident jamais.


Par cesser également de laisser pisser le temps, comme si tu étais éternel sur cette Terre.

Il y a un juste milieu.


Te rendre au sommet de ton plan de rémunération est un chemin d’engagement. Envers toi-même. Pour la belle personne que tu veux devenir.


Un moyen simple (mais pas facile) de mettre de l’énergie dans tout ça, tu sais ce que c’est ?
Prendre une décision d’acquisition de connaissances. Le savoir est un pouvoir.

Voilà pourquoi j’ai conçu ce dispositif. Vois s’il est encore temps à ce jour de s’inscrire :

http://www.parrainagemagnetique.com/attracteur-de-prospects



Bisous



JeanPhi

14 décembre 18 - emmanuel macron serait un extra-terrestre.

Par Jean-Phi Sportich - Pouvoir d'Attraction

L'actualité brûlante de l’attentat de Strasbourg révèle le calibre (c’est le cas de le dire) de la désinformation ambiante.

On apprend qu’Emmanuel Macron aurait ordonné l’assassinat de 3 personnes.

Il veut mettre un terme au mouvement des gilets jaunes.
Il appelle son ministre de l’intérieur : « Eh! Chrichris, tu peux nous dégommer deux gus quelque part en France et qu’on mettrait sur le compte d’un radicalisé ? »

Mouais !

Après tout, pourquoi pas ? D’ailleurs, les gilets jaunes sont téléguidés par une puissance étrangère, d’origine extra-terrestre. Si ! Si ! Je t’assure.

Même mon chat, je le soupçonne d’avoir la nuit des yeux de Goa’uld (un extra-terrestre parasite dans Stargate)

Le général Hammond (qui existe en vrai) conseille les gilets jaunes au plus haut niveau.

Car Macron serait un réplicateur. Et il faut le démasquer.


Bon ! Quittons le vaisseau de Râ et revenons sur Terre !

Quand on s’intéresse de près aux fake news, on découvre avec consternation que c’est structuré, réfléchi et même théorisé.

Des tas de sites spécialisés produisent de l’infox, comme une reine xenomorphe pond des oeufs dans un des films Alien.

Ces sites web déclarent publier de la « réinformation ». De la fausse pudeur pour ne pas dire « intoxication ».

L’origine de leurs publications fracassantes ne résistent pas à l’analyse. En quelques minutes, on parvient à démonter leurs fausses allégations, preuves à l’appui.


Mais pourquoi ces sites sont si populaires ?

Je n’épuiserai pas le sujet en y répondant maintenant. Mais une chose ! Une seule peut nous mettre sur la voie.

Nous avons tous besoin de nous couper de la réalité. Par moments seulement et heureusement.

Le réel exerce une pression telle, que même le sommeil est un moyen de nous en échapper. Nous divertir également. S’asseoir sur la véracité des faits peut nous redonner de l’espoir. Mais quel faux espoir !

Sois conscient(e) que tu regardes la réalité en face ou si tu la fuis.

C’est particulièrement salutaire dans la vie professionnelle d’un entrepreneur.

Il y a des indicateurs qu’il est vital de surveiller comme le lait sur le feu.

L’un d’eux est la collecte de contacts ciblés au quotidien.

Plus cette donnée est prise de tête, plus les gens ont tendance à la reléguer à plus tard.

La pression du réel, comme toujours !

Mais je te propose un autre point de vue. C’est de mettre du plaisir dans ta façon de prospecter des clients et de nouveaux partenaires d’affaires.

Comment est-ce possible ? J’en parle dans cette vidéo :

http://lesclefsdusucces.fr/master


Bisous

JeanPhi

13 décembre 18 - le filon qui va marcher, sauf pour toi.

Par Jean-Phi Sportich - Pouvoir d'Attraction

C’est pénible, tous ces gars qui vendent du rêve.
Mais t’as envie d’y croire. C’est irrésistible.

On a beaucoup reprocher au MLM d’emberlificoter les gens en leur promettant monts et merveilles.

Aujourd’hui et en dehors du MLM, un secteur va encore plus loin.

Ce sont tous ces business en ligne dont on te vante la liberté financière, les cocotiers, à poils dans ta piscine.

Les éléphants de l’internet te proposent de gagner cent mille euros par mois, en devenant toi-même un éléphant.

Tiens une bien bonne ! Comment nomme-t-on un éléphant né prématurément ?
Un éléphant tôt.


Mais avant de devenir l’éléphant de ton secteur (le Number one), deviens le pachyderme du bon sens.

C’est vrai quoi ! On a jamais vu un éléphant sauter de nénuphars en nénuphars, pour traverser un étang.



Donne-toi des objectifs atteignables à court terme. Multiplie ces objectifs sur trois mois. Puis fais les comptes. Combien en as-tu réalisés ? S'ils sont à ta portée, c’est au moins 80 %.

Par conséquent, le premier objectif, c’est de concrétiser 80 % d’une longue série de petits objectifs.

La productivité est le talon d’Achille d’un grand nombre de marketeurs de réseau. J’en ai déjà pas mal parlé.


Aujourd’hui, je voulais juste insister sur la nécessité d’avoir du bon sens.
Les nouvelles opportunités sont là pour nous mettre au défi de le conserver.

Car les occases de partir pour un new MLM sont légion.

Derrière une nouvelle opportunité d’affaires, astiquée comme un sou neuf, qu’y a-t-il de caché sous le tapis ?

Il faut une certaine expérience pour décrypter les arrières-pensées d’une équipe de direction.


En MLM en tout cas, un bon marketing (d’attraction) reposera toujours sur un bon projet d’entreprise (ton opportunité).


Marketing efficient + projet sérieux = bon filon.


Et pour le marketing qui va bien, vas vérifier s’il est toujours temps :

http://lesclefsdusucces.fr/master


Bisous



Jean-Philippe

12 décembre 18 - advienne que pourira.

Par Jean-Phi Sportich - Pouvoir d'Attraction

Quand Facebook embauche des employés, pas la peine d’envoyer un CV. Ils savent déjà tout sur toi.

Quand tu dis à un employeur que tu aspires à contribuer au projet de sa boîte.
Que tu aspires à rendre le monde meilleur.
Que tu aspires à te marier grâce à une situation stable.

Il te répondra qu’il n’a pas besoin de toi. Car il a déjà un aspirateur à la maison.

Les gens ont beau se parler, ils ne se comprennent plus. Ça donne un monde déboussolé.


Et ça fout les jetons !

Je crois qu’il n’a jamais été aussi urgent qu’aujourd’hui d’éclaircir la communication interpersonnelle.

C’est une discipline qu’on enseigne à la fac. Mais après tout, on s’en fout.


Être attractif sur ton marché demande de parler dans son langage. Je l’ai déjà dit dans un précédent mail. Mais je n’avais pas ajouté : et dans son univers émotionnel.


Mes mails que tu reçois chaque jour suivent une recette. Dont la préparation nécessite un ingrédient-clef : un ton léger et clairement divertissant.


Si tu souhaitais rédiger des messages dans le domaine de la santé, parle des supplices et des tribulations.

Si tu voulais communiquer sur le thème des crypto monnaies, relate des histoires sur le brigandage légal et illégal des banques.

Si tu es dans les voyages, raconte tes beuveries, tes coucheries, et autres péripéties.


Bref, reste dans les émotions.

Ensuite, délivre ton message du jour. Celui on ne plus sérieux.


Si un email est purement châtié, comme un discours ampoulé, attends-toi à un effet Bultex. (tu sais, la pub où Julie Garance s’endort devant la télé.)


Advienne que pourrira, tu vois l’idée.

Les anglo-saxons appellent ça l’infotainment : informer et divertir.

Si tu as envie de non seulement approfondir ce big sujet, mais également le maîtriser :

http://lesclefsdusucces.fr/master


Bisous

JeanPhi

11 décembre 18 - LA stratégie de la limace.

Par Jean-Phi Sportich - Pouvoir d'Attraction

Un maçon sans truelle.

Un dessinateur sans crayon.

Un taxi sans GPS.

Un vendeur itinérant sans voiture.

Un e-commerçant sans internet.

Un cuisinier sans casserole.

Un taureau sans ses burnes.
Un marketeur de réseau sans auto-répondeur automatique.


Et voilà pourquoi certains avancent comme des limaces.

Quand tu fais du marketing de réseau depuis années, tu tombes sur une opportunité en or (vraiment !).
Entends par là : sur des milliers de contacts. Sur Facebook, Linkedin, Shapr, dans des soirées de networking, les amis de tes amis, etc.


Qu’en fais-tu ?
Comment traite-tu toute cette information ?

Tu dois comprendre camarade qu’une adresse, quelle qu’elle soit, vaut de l’or. Même s'il s'agit de quelqu’un qui n’en a rien à faire de ton opportunité.


Ce que les gens pensent et disent aujourd’hui peut changer après-demain.
Après-demain : je veux dire dans six mois, un an et plus.


Et si tu gardes un lien permanent avec eux, tu adoptes la stratégie du chat.

Pourquoi s’énerver et se prendre la tête ? Patience et longueur de temps…
Dans toutes les bonnes formations en négociation, on enseigne ceci. Celui qui a le temps pour lui l’emporte.

C’est aussi vrai en suivi de contacts.
Je parle d’un suivi rigoureux. Quantifiable, mesurable.

Et faisable avec un auto-répondeur automatique.


Ils sont nombreux sur le marché : getresponse, sg-autorépondeur, aweber, systeme io, mailchimp…

J’ai une préférence pour sg-autorépondeur (pour l’instant, car le marché évolue).


Ensuite, il est judicieux de l’installer au coeur d’une stratégie de collecte de contacts. J’en parle copieusement ci-dessous :

http://lesclefsdusucces.fr/master


Bisous



Jean-Phi

7 décembre 18 - LA FAÇON LA PLUS RAPIDE D'AVOIR 5 ans de retard.

Par Jean-Phi Sportich - Pouvoir d'Attraction

Ils ont deux yeux globuleux. Deux grandes dents seulement, très écartées.

Parfois, il se trimballent avec une ventouse à déboucher ce que je te laisse imaginer.

Qui sont-ils ?

Ce sont des personnages inventées par Michel Ancel, un développeur de jeux vidéos.

Qualifiés de complètement stupides, par leur créateur, ils ont ceci de rigolo : ils se contrefichent des lois de la logique la plus élémentaire.



Mets une bande de lapins crétins dans une réunion de formation au MLM. Qu’est-ce que cela pourrait donner ?

Déjà, on s’amuserait bien.

Peut-être pas, si atteindre tes objectifs est un enjeu vital.
Vital, au sens où ta vie est en jeu. Payer ton loyer, tes factures, donner à manger aux enfants, leur offrir des cadeaux à Noël. Et caetera, et caetera…

Là, lapin-crétiniser n’est plus marrant.

Parfois, je discute avec certains parmi vous. Vous m’avouez manquer d’organisation. Un coup, vous travaillez, un coup, vous remettez tout à dans plusieurs semaines.

Puis vous vous relancez, puis vous refaites une pause… qui dure un sacré bout de temps.

Et ainsi de suite...


Si on calculait, en équivalent temps plein, une période de six mois de MLM, on trouverait 5 jours.

En tout cas, pas pour tous évidemment.


La première condition pour attirer des gens qui te rejoignent, c’est que sans rien dire on devine ton engagement.

Et peut-on être à fond, à temps partiel ?

Que oui !

Mais à temps partiel régulier, comme une horloge.

Je conseille un temps partiel quotidien. Une heure chaque jour vaut mieux que cinq heures d’affilée le samedi.


Par conséquent, la base de la base de tout, avant de faire quoi ce soit : commence par avoir un agenda hebdomadaire en béton. Rien ni personne ne peuvent le modifier, comme quand tu vas bosser pour un patron.

Mais là, tu bosses pour toi ! Ça devrait te motiver, bordel !

Je te le redis. La base de la base : un agenda hyper résistant à l’acide sulfurique des distractions en tout genre.


Une chose peut te stimuler. Et t’aider à rester sur le pont. C’est d’entrer dans un club de parraineurs qui déchirent :

http://www.parrainagemagnetique.com/club-des-parraineurs-qui-dechirent/



Bisous



Jean-Philippe



6 décembre 18 - mets ton cerveau au frigo.

Par Jean-Phi Sportich - Pouvoir d'Attraction

« ce n’est pas parce qu’on a rien dans le frigo qu’on a n’a pas de cerveau ».
Il s’agit d’une déclaration d’une "gilet jaune", relayée sur France Info.

Qu’on soit pour ou contre ce mouvement, là n’est pas la question.

Ce qui nous intéresse ici, c’est l’énergie dirigée vers l’action.

Les émotions décuplent les actions. Rien de nouveau sous le soleil.

Mais c’est assez éclairant d’interroger ton degré d’émotion dans la réalisation de tes buts.


Si tes résultats tardent à venir,
si tu as du mal à t’y mettre,
si tu manques de régularité,

il se pourrait bien que tu manques d’accélération de ton pouls : c’est à dire de passion, d’enthousiasme, de délire, de plaisir, bref d’entrain.


Là où les émotions sont absentes, le mental est présent.
Plus que ça : omniprésent.

Et le dialogue interne, dans ta tête, va bon train : bla bla bla... dirigé vers l’inaction.


Voici deux trucs que je te recommande.

Avoir une vision de l’objectif atteint.
Rester concentré sur une seule action.

Que se passerait-il si tu réalisais ton rêve ?

Ce que tu ressens à l’évocation de ce but, tu dois déjà le vivre dans tes tripes. Les yeux fermés. C’est cela une vision. Elle ne se décrète pas non plus. Il faut aller la chercher.

Et si tu n’y parviens pas, peut-être que ce n’est pas le bon projet pour toi.

En tous cas, habiter une vision procure une grande énergie.


Deuxièmement.

Le point commun de tous les succès : répéter une action, et une seule, tous les jours.

Par exemple : écrire un e-mail tous les jours; ou publier un post sur Facebook à midi; ou demander en ami 5 personnes sur Facebook chaque jour; ou envoyer 20 demandes de mises en relation sur Linkedin; ou enregistrer 10 épingles sur Pinterest (si, si, ça marche !); et cætera, et cætera...


Que ne fais-tu pas tous les jours et que tu sais devoir faire ? Ah ! Là ! Là !

Si tu veux qu’on en parle, juste toi et moi, de vive voix, c’est ici :

http://lesclefsdusucces.fr/coaching-offert



Bisous


Jean-Phi

5 décembre 18 - aux ignorants les mains pleines.

Par Jean-Phi Sportich - Pouvoir d'Attraction

Au commencement était le vide.

Comater devant la télé, c’est se vider la tête. J’avoue que ça m’arrive. Et adorer ça.

Je sais rien, je veux rien, laissez-moi tranquille. C’est mon état zombie quand je me déconnecte.
C’est la raison pour laquelle, j’ai souvent été perçu comme une cruche.
Si ! Si !

Parce qu’il peut m’arriver de n’avoir rien à dire à personne. Et de passer pour un type insipide.

Il y a des années j’ai publié un roman. Je l’avais intitulé Profession : bon à rien.

En fait, là où pas mal de gens ont un avis sur tout, genre « je-sais-tout-ferme-là », moi, je me délecte de déclarer que je sais pas grand-chose. Ou plutôt de ne rien dire ni rien déclarer. Silence radio !

Dans mon roman, je disais même que je suis un mec NAC NAC (Nul À Chier deux fois).

D’un point de vue strictement philosophique, les êtres humains ne savent rien ou quasiment.

Je m’explique.

S’il était possible de mettre sur une échelle d’évaluation de 1 à 10, la totalité des connaissances de l’univers à 10, les connaissance humaines seraient à 0,0000000000000000001.

Il faut s’en souvenir, quand on est trop sûr de soi.

Du coup, il est possible d’entretenir en permanence un regard neuf.

Pour autant, Je fais une différence entre l’ignare et l’ignorant.

Tu peux ignorer comment fonctionne la mécanique quantique. Cela ne fait pas de toi une mauvaise personne.

Mais répondre « 19-45 » à la question de savoir quand a eu lieu la première guerre mondiale… Alors là, franchement, les bras m’en tombent. Je l’ai entendu dans une télé réalité.

Y en a des comme ça, ils allaient à l’école, avec la couette.

Comme on parle de maîtrise, il y a aussi l’ignardise. Que je définirais comme un état volontaire d’ignorance. Ne rien voir et savoir.

En même temps, un phénomène de société tout aussi intéressant voit le jour en ce moment.

Les connaissances académiques sont défiées par des autodictates.

Aux USA, le FBI a ouvert une cellule spécialisée dans l’observation de certains autodidactes.
Qui font peur.

Ces gens sous hautes surveillance, et sans bagages universitaires, créent dans leur garage ou leur cave des technologies dangereuses. Mini centrale nucléaire, applications génétiques, robotiques militaires, etc…

Et ces gens-là me fascinent. Car ils démontrent le pouvoir de savoir.

Dans notre métier, pareillement. Je rencontre régulièrement des personnes que j’admire pour leur ingéniosité. Et je parle bien de marketing relationnel.

Avec Internet, la prospection en ligne peut vous faire connaître un âge d’or. J’en parle justement dans une conférence en direct demain soir jeudi. Go to le lien ci-dessous :

>>Le pouvoir de savoir

Bisous



Jean-Philippe

4 décembre 18 - c'est important d'être repoussant.

Par Jean-Phi Sportich - Pouvoir d'Attraction

Par Jean-Phi Sportich - Pouvoir d'Attraction

Le joueur de foot islandais Rurik Gislason serait un sex symbol.
Mais les poses qu'il prend pour une photo, ça en exaspère plus d’un.

Dans un groupe, quelqu’un prend l’ascendant, aussitôt un autre oppose un désaccord.

Plus une figure d’autorité s’impose, plus on cherchera à la court-circuiter.

Un leadeur attire les chamailleurs.

Est-ce très français ou très occidental, je sais pas trop.

Sans doute aussi que des mecs mal gaulés se vengent.

Ils s’en prennent aux autres d’être ce qu’ils sont. A défaut de plaire, ils déplaisent : une autre façon de plaire. un peu tordue, mais bon !

En réunion,autour d’une table, il y a toujours quelqu’un qui cause comme un joueur tacle un attaquant. Une envie de dezinguer...



Guy Kawasaki, un des premiers directeurs Marketing de chez Apple, alerte les porteurs de projet.

Dans un de ses livres, L’art de se lancer, il recommande un truc de fou. De ne jamais parler de ton projet de création, à un homme.

À une femme, oui; à un mec, non !


Pourquoi ? Nous les hommes, on a une espèce de pulsion de mort qui nous habite. Nous avons tendance à dégommer ce qui serait nouveau.

On appelle ça aussi l’égo. Ça pousse comme des pustules sur tout le corps. C’est invisible, mais c’est bien là.



C’est la raison pour laquelle, j’ai du mal à travailler en équipe avec des salariés. Je ne supporte pas les acariâtres et les cacas nerveux.

Les gens acariâtres sont comme des acariens. Ça te démange et ça te gratte. T’as envie de les envoyer bouler. Mais tu t’exposes à devenir comme eux.



Par conséquent, plus tu es original(e) et différent(e), plus tu déclenches des éruptions de pustules de l’égo (chez les autres).

Les gars voudront en découdre avec toi. Gare à tes fesses !


C’est assez manifeste quand on se lance en MLM, et que personne autour de toi n’adhère.
Et c’est non moins évident quand tu crée une audience.

Le marketing est devenu communautaire. Et donc propice aux réactions de rejet.

S’il y a des fans, il y aussi des détracteurs.

Un exemple désormais classique est celui de la marque Apple. Qui a ses adeptes qui l’idolâtrent et ses adversaires qui la méprisent.

Jusqu’à dire qu’Apple serait une secte. C’est d’ailleurs sans doute vrai, car le Pdg se lève à quatre heures tous les matins. C’est louche, cette histoire !


Allons plus loin.

Plus tu as des détracteurs, plus tu auras des fans.



Plus tu es attractif, plus tu es répulsif.
Il faut même favoriser ce processus.

Un exemple.

Si tu as un blog gnan gnan, un peu trop lisse et convenu, tu auras certes un lectorat; mais avec de timides engagements.

Il est judicieux de se réjouir qu’on ne peut pas plaire à tout le monde. Parce que ceux qui ne te suivent pas, ou qui se désinscrivent de tes listes de diffusion, ne sont ni tes clients ni tes partenaires d’affaires.


Dans mes formations, j’apprends à mes participants une clef majeure du marketing d’attraction : identifier et repousser les gens qui ne te comprennent pas.


C’est dans le Club Privé des parraineurs qui déchirent qu’on va dans les détails :

http://lesclefsdusucces.fr/le-club-prive-des-parraineurs-qui-dechirent



Bisous



Jean-Philippe

3 décembre 18 - le coca décape mes chiottes, le mlm retape mes potes.

Je suis d’une époque où l’on disait : soit tu es né vendeur, soit fais autre chose.

Se former ?

Pour quoi faire ?

J’en ai vu des chefs d’entreprises qui demandaient à leurs commerciaux de « violer » les clients.

Bien sûr, en tout bien, tout honneur…

Dans certaines forces de vente, quand on rentrait au bureau avec un contrat, on lançait : j’en ai planté un.

Avait de la gloire celui qui vendait du sable à un bédouin.

Le plus dur que j’ai connu fut dans la vente en porte-à-porte.
Eh bien oui ! Je vendais des encyclopédies. Pas facile ! Mais faisable…

Sur le terrain, nous devions remplir un cahier de prospection. À savoir, mentionner toutes les portes, de toutes les maisons où nous avions tiré la sonnette.

Tous les soirs, nous nous réunissions.

Histoire de faire le point. Le chef d’équipe scrutaient (c’est le mot) nos cahiers de prospection.

Bien sûr, certains présentaient des cahiers avec trop peu d’infos. Du coup (c’est le cas de le dire), ils s’en prenaient plein la tronche.

Le chef d’équipe nous mettaient "minable", si on revenait bredouille.

Des Objets Volants Clairement identifiés traversaient la pièce comme des assiettes tournoient dans les disputes de couple.

En général, 22 heures était le bon moment pour rendre des comptes.

Si par malheur tu n’avais pas vendu, tu retournais toquer aux portes jusqu’à minuit.

Cette expérience m’a beaucoup appris sur la nature humaine. Mais également sur la nécessité de prospecter avec méthode.

Ainsi que sur la bêtise d’utiliser l’incantation pour houspiller les gens qui rament.

Genre, quand tu réclames une info à ton sponsor et qui te dit : pas de questions, recrute !

En marketing de réseau, on voit encore des personnes mal préparées. Dans la rue, elles doivent aller taper la causette avec des inconnus. Si possible, leur fixer un rdv, prendre leur numéro de tél.

Et pourquoi pas, aller à l’hôtel tirer un coup ? (lol)

Le forcing ! C’est le mot qui convient, pour désigner ces pratiques de ouf. " Si t'es pas d'accord, c'est que tu te vautres dans ta zone de confort !"

Tout ce que j'aime !...

Je crois que dans notre métier, on confond être simple et simpliste.

Tu dois l’entendre à longueur d’année. Pour être duplicable, sois simple et fais les chose simplement. Oui, bien sûr.

Mais de quoi parle t on ?

Au motif que former les gens est déjà de la complication, alors, allons-y, on fonce dans le tas !

« Appelle tout ton entourage et invite-les à une présentation d’affaires, même ta grand-mère ! »

Avouez tout de même que c’est simpliste !
C’est-à-dire plus que simple, niais !
Comme de tirer sur une fleur pour qu’elle pousse plus vite.

Tu l’as entendu, ça aussi ? Le MLM n’est pas du porte-à-porte mais du pote à pote.
Hélas tous mes potes ne sont pas dans mes équipes.

Les méthodes de prospection ont beaucoup évolué. Dans tous les métiers.

Soyons simple, mais pas simpliste.

J’en parle dans mes coaching offerts, comme sur cette page :

http://www.parrainagemagnetique.com/coaching-offert



Bisous et passe une belle journée



Jean-Phi

Deviens doué.e en attraction de prospects

Pouvoir d'Attraction : un cours par e-mail. Ou comment mettre à profit le webmarketing pour attirer des flux de prospects, en marketing relationnel : astuces, techniques, ressources gratuites et des offres à l'occasion.

E-MAILS et PAGE SUIVANTE >>

Copyright 2018, Parrainage Magnetique   -   Mentions légales et politique de confidentialité

Enter your text here...

>